Vivre

Partenariat Local de Prévention (PLP)




Le vendredi 31 janvier 2015, la charte instaurant le premier Partenariat Local de Prévention (PLP) de la Zone de Police Boraine a été signée en l'Hôtel de Ville de Saint-Ghislain. La Ville, représentée par son Bourgmestre, Daniel Olivier, des responsables de la police ainsi que des citoyens siraultois impliqués dans le projet ont ainsi officialisé leur partenariat.


Historique
Début 2014, la commune de Sirault était touchée par une série de cambriolages. Sensibilisé par le phénomène, un citoyen siraultois du quartier du Happart, Monsieur F. Devos, a souhaité réagir. Ainsi est née l’idée d’un partenariat local de prévention (PLP).

Un groupe de pilotage composé de F. Devos, de représentants de la Zone de Police Boraine et de la Ville de Saint-Ghislain s’est alors mis en place.

Qu’est-ce qu’un partenariat local de prévention ?

Il s’agit d’une association structurée entre les citoyens et la police locale au sein d’un territoire délimité et poursuivant les objectifs suivants :
  • l’accroissement du sentiment de sécurité général ;
  • l’encouragement du contrôle social ;
  • l’élargissement de l’aspect préventif.

Afin d’atteindre ces objectifs, le PLP :
  • échangera des informations entre la police et les membres du PLP et ce, par l’intermédiaire d’un schéma de communication convenu au préalable ;
  • diffusera des conseils préventifs.

Le PLP se compose d’un groupe de citoyens qui constituent une communauté sur une base sociale et/ou fonctionnelle. En groupe de concertation avec les partenaires du PLP, ils s’engageront de manière autonome et prendront des décisions et responsabilités en matière d’organisation locale.

Le PLP de Sirault est coordonné par Franck Devos et le fonctionnaire de police mandaté, à savoir le Commissaire de Proximité de Saint-Ghislain, Eric Delrue.

Voir le dossier de presse


Le Centre-Ville aux aguets

Le PLP I du Centre-Ville se compose d’un groupe d’une cinquantaine de commerçants. Il s’agit d’un réseau d’échange d’informations en lien avec d’éventuels agissements suspects. Ils s’engagent bénévolement à collaborer à l’échange d’informations via sms et courriels. Un système de communication identique à celui mis en place à Sirault.
Outre l’alerte de faits suspects, le réseau communique également des conseils préventifs et recommandations en matière de sécurité. Ensemble, ils forment le partenariat local de prévention.
En outre, le PLP I permet de retisser les liens entre la Ville et les commerçants.

Acteurs du PLP I

La démarche s’inscrit dans une politique de sécurité où les rôles de chaque acteur sont clairement définis.
De cette manière, un travail préventif et coordonné est envisageable. Il est bien entendu que dans cette configuration, la réprimande et la sanction des faits « punissables » restent les compétences de la Police et de la Justice.

Cadre légal

Le PLP est régi par la circulaire ministérielle du 10 décembre 2010 et encadré par un ensemble de textes légaux, à savoir :
  • La loi sur les milices privées

  • La loi sur la vie privée

  • Une charte locale

  • Un règlement d’ordre intérieur

Mise en service : 05/6/1999 - Dernière mise à jour : 23/5/2017
Editeur responsable: Collège communal de la Ville de Saint-Ghislain
Administration Communale - Rue de Chièvres 17 - 7333 Saint-Ghislain (Tertre)
Téléphone : +32(0)65 76 19 00 - Fax : +32(0)65 76 20 00 - Courriel : info@saint-ghislain.be