Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Patrimoine / Bois et forêts / Le bois de Baudour
Actions sur le document

Le bois de Baudour

Au 17ème siècle, le bois de Baudour devient la propriété de la famille de Ligne. Elle acquiert ainsi un domaine de plus de 1000 hectares s'étendant de Ghlin à Villerot.

Au fur et à mesure des décennies, le paysage se transforme. Les anciennes landes de bruyères inexploitées laissent la place à des plantations plus rentables.

Au siècle dernier, le bois sera exploité de façon intensive afin de fournir les résineux indispensables à l'étançonnement des galeries de nos mines de charbon.

Afin de protéger le bois, les pouvoirs publics se mobilisent. En 1949, le CPAS de Mons fait l'acquisition de 420 hectares, situé dans la partie septentrionale du bois. En 1991, la Région Wallonne, la Province du Hainaut, la ville de Saint-Ghislain et l'IDEA achètent à la famille de Ligne 615 hectares en indivision. Le bois est ainsi préservé des pressions immobilières et des spéculations.