Information

Trouvez toutes les informations liées au Covid-19

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Social / Coopération au développement

ONG Asmade

A Saint-Ghislain, la coopération n'est pas un vain mot. Preuve en est les liens tissés depuis de nombreuses années avec ASMADE (Association Songiu Manégré, Aide au Développement Endogène), une association de développement basée au Burkina Faso. Créée le 22 mai 1994 comme association de développement et reconnue le 30 septembre 1996, ASMADE est membre du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG). Elle participe à la gouvernance de la plateforme nationale en occupant respectivement le poste de vice-présidence et de présidence de son conseil d’administration. En outre, elle a des postes dans les groupes thématiques du SPONG. ASMADE est suivie par la Direction de Suivi des Organisations Non Gouvernementales (DSONG/ Direction Générale de la coopération, DGCOOP) et membre du bureau de la plateforme Région Afrique de l’Ouest des ONG (REPAOC).

L'amitié entre la Cité de l'Ourse et le Burkina Faso a commencé lorsque Juliette Compaore, qui était alors animatrice dans une fédération paysanne au Burkina Faso, fut invitée sur notre continent afin de raconter sa vie de femme africaine lors de différentes animations. Touchée par son histoire, la Ville de Saint-Ghislain lui a assuré son soutien, ainsi que les Femmes Prévoyantes Socialistes de Saint-Ghislain et le Théâtre du Copion. En 2005, à l'occasion d'un appel à l'aide d'ASMADE pour construire un espace adapté à ses activités, l'association Jean Joachim s'était également associée au projet. Ainsi que l’ASBL notre Pierre pour l’Afrique et l’ONG SolSoc…

Aujourd'hui, devenue une ONG reconnue d’utilité publique par le gouvernement du Burkina Faso, ASMADE emploie plus de 150 permanents (animateurs, employés d'administration, médecin, sociologue, juristes, communicateurs…etc.) et intervient dans les 13 régions du Burkina Faso. Elle fonde ses actions sur la participation des populations afin d’assurer une réelle appropriation et un meilleur ancrage des communautés dans la conduite des chantiers engagés. Elle s’appuie sur l’utilisation et la valorisation de ressources humaines locales. Cette stratégie vise à enclencher une dynamique de changement socioéconomique porteuse de progrès, de croissance, d’équité, de justice sociale et d’égalité de genre. ASMADE développe un modèle de croissance endogène. Par cette approche, les populations sont responsabilisées et deviennent à la fois porteuses et bénéficiaires des projets et programmes.

Pour atteindre ses objectifs, ASMADE planifie et met en œuvre ses interventions en synergie et avec l’accompagnement de ses partenaires.

Quel est son rôle ?

  • Des actions en faveur de l’autonomisation des femmes : l’appui à l’accès aux facteurs de production (équipement, crédit), le relèvement des compétences techniques, le plaidoyer pour l’accès à la terre
  • La promotion du secteur de la restauration et la transformation des produits agro-alimentaires : éducation pour une cuisine saine, hygiène alimentaire et de l’environnement de vente, plaidoyer pour la reconnaissance du corps de métier de la restauration et de la transformation
  • L’assainissement : installation de plus de 2000 latrines dans des maisons, administrations, municipalités, écoles et dispensaires et autres lieux publics, la création de de poste d’eau potables dans les écoles, la réalisation de forage dans les écoles et les villages, la distribution de kit d’hygienne dans les écoles et les ménage, l’évacuation de déchets ménager et la distribution de poubelle à ordure
  • La promotion de la santé : la couverture du territoire en mutuelle de santé ( 125 mutuelles qui facilite l’accès à la santé de 85 000 bénéficiaires, la création de 9 union régionale et d’une fédération nationale de mutuelle de santé), le developpement d’outils de gestion repris par la caisse nationale d’assurance maladie universelle, le plaidoyer pour l’adoption de la loi portant régime d’assurance maladie universelle, des actions de sensibilisation et de prévention avec l’utilisation du théâtre pour la mobilisation sociale.
  • Education à la citoyenneté et à la solidarité mondiale : la création d’un Point Accueil Jeune (PAJE), la mise en réseau d’une quarantaine d’écoles du Burkina avec des écoles du Sénégal, de Belgique et de France afin de favoriser des échanges portant sur différents thèmes comme la culture, la scolarisation, renforcement du potentiel entrepreneurial des jeunes, le reboisement, l’organisation de voyages d’échanges et d’immersion des jeunes de divers nationalité et dans divers pays (Burkina Faso Maroc, Sénégal, Benin, Madagascar, France, Belgique, etc), l'organisation de rencontres thématiques, de conférences sur l’emploi, la sexualité, le SIDA et les IST, etc.
  • Agro écologie : réalisation de deux micros barrage pour l’eau de production, réalisation de puits maraichers ; d’infrastructures de stockage d’oignons, des système d’irrigation, création d’une ferme école Agro-écologique certifiée Bio SPA, information et sensibilisation des jeunes sur les effets du changement climatique sont assurés depuis 2014, formations techniques dispensées (agro écologie, compostage, techniques de stockage , dotation de kit agricole, maraicher et d’élevage grâce au soutien de l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat ( AWAC).
  • Droit et service en santé de la reproduction et lutte contre le mariage des enfants : 15 800 autorités coutumières, religieuses et administratives » sensibilisés sur les violences faites aux femmes et sur la santé sexuelle et reproductive, 15400 adolescentes et jeunes femmes formées sur le genre et les droits humains et, DSSR/PF (Planification Familiale); 11 447 personnes touchées par les théâtres forum sur les pratiques socio-culturelles néfastes, réalisation des séances de projections de films et de théâtre action sur la SSR/PF sur au moins une vingtaine d’années, réalisation de plaidoyer auprès des autorités pour l’intégration des besoins des filles en situation de vulnérabilité, l’intégration de la SSR dans les curricula de l’enseignement du primaire et du secondaire.

En novembre 2014, ASMADE a fêté les 20 ans de son existence en tant que structure d'appui au développement. En ce faisant, elle a consolidé son crédit dans le paysage institutionnel national comme une structure agissant pour promouvoir l'accès aux services sociaux de base (éducation, santé, alimentation) pour les populations défavorisées.

Pour rester au courant des actualités de l'ONG : ongasmade.org

 

Actions sur le document